Ajouter un commentaire

Tour d’une Europe sous pression

mercredi 28 mars 2012 16 commentaires
Recommander cet article

Le classement est peu habituel, à l’image de cette semaine du 19 mars. Les Echos et Le Monde restent bien sur le podium mais La Croix détrône Le Figaro tandis que Libération sombre dans le bas du classement.

L’actualité politique en France est restreinte. Les journaux vont ainsi parler un peu plus des autres pays, donnant l’impression d’un véritable tour d’Europe de l’actualité politique, malgré les événements de Toulouse. De l’Allemagne dont les résultats s’essoufflent au Portugal qui tire la langue devant tous les efforts face à la crise, c’est une Europe encore sous pression de la crise qui est mise en lumière.

Media Position Score Part relative
Les Echos 1 203
33.8 %
Le Monde 2 144
24.0 %
La Croix 3 134
22.3 %
Le Figaro 4 92
15.3 %
Liberation 5 26
4.34 %




- L’Europe du Sud s’enfonce dans la crise

Des articles accablent « l’Europe du Sud » : l’Italie, l’Espagne et le Portugal. Le Figaro Bourse jette un regard froid et suspicieux sur la situation : « L’Italie et l’Espagne sous la pression des marchés ». Ce journal reste cependant celui qui a le plus parlé de ces pays.

« Monti veut passer en force », « Monti joue son va-tout sur la réforme du droit du travail ». Le président du Conseil italien propose sa réforme du Code du travail au Conseil des ministres mais il n’a pas obtenu l’accord de la CGIL, le principal syndicat italien, qui appelle à la grève générale et dénonce l’assouplissement du Code du travail.

Au Portugal, des mouvements s’opposent à une réforme similaire de flexibilisation du marché du travail : « Les Portugais descendent dans la rue contre l’austérité ». Cette réforme abaisse le coût des licenciements et s’inscrit dans le programme de stabilité négocié au printemps 2010 par le gouvernement portugais avec la Troïka (Banque centrale européenne, FMI et Union européenne) en échange d’une aide de 68 milliards d’euros. « Alors que le pays est plongé en récession, le gouvernement assure protéger les catégories les plus défavorisées ». L’article rappelle un taux de chômage à 14%, jusqu’à 30 chez les jeunes. Ainsi, pour compenser le « manque de demande intérieure », le gouvernement table sur… l’exportation. « Le Portugal veut rester le bon élève de l’austérité ».

- La Grèce tente de sortir la tête de l’eau

« Georges Papandréou accuse la France et l’Allemagne d’avoir aggravé la crise grecque » livre Les Echos. « Ils ont semé la panique sur les marchés », accuse l’ancien premier ministre. Il prévenait déjà Angela Merkel : « Avec cette proposition, vous allez devoir aider la Grèce pendant des années » mais conçoit « notre mauvaise gestion ». Comme le candidat socialiste à l’élection présidentielle française, il souhaite que l’Europe mette en œuvre une stratégie de croissance, conclut l’article.

« M.Venizélos succède à M. Papandréou à la tête du Parti socialiste grec ». C’est l’événement politique de cette semaine en Grèce, mais cela va-t-il pour autant rebattre les cartes ? « A plus d’un mois des législatives, le Pasok est en cinquième position dans les intentions de vote ». « S’il dépasse les 20 %, ce sera considéré comme un succès », estime un politologue grec. L’opinion publique rejette les deux partis qui gouvernent le pays depuis la fin de la dictature en 1974, mais reste favorable à l’Europe et redoute un retour à la drachme. La date n’est pas encore arrêtée, les élections législatives se tiendront entre le 29 avril et le 15 mai.

Les Echos se penchent sur la « task force » envoyée en Grèce : « Athènes, une armée d’experts étrangers reconstruit l’Etat grec ». Les Grecs ont évité la mise sous tutelle voulue par les Allemands. En contrepartie des hauts fonctionnaires étrangers sont à leur disposition. « La task force contraint la classe politique et l’administration aux réformes auxquelles elles résistent depuis trente ans. » explique l’article avant d’ajouter les commentaires du président allemand du groupe d’experts : « Actuellement, trop de sacrifices sont demandés aux salariés et aux retraités. Ils sont les seuls à payer des impôts », ses collègues « semblent découvrir le problème ». Le FMI est également présent. Il aide les autorités à réformer l’administration fiscale et surveille de près la nationalisation provisoire des banques.

- L’Allemagne soutient la politique de rigueur

Comme prévu par certains, l’Allemagne commence elle aussi à être touchée par la déprime de la consommation chez ses voisins. « La crise de la zone euro plombe le déficit fédéral ». Le déficit budgétaire du pays devrait doubler en 2012. « La règle d’or sera respectée en 2016, grâce à un effort de rigueur en 2013 » explique Le Figaro, que la chancelière va défendre quelques jours plus tard devant des syndicats européens, peut-on lire dans un autre article du Figaro. Aux Grecs, elle a notamment expliqué que le salaire minimum dans leur pays reste trop élevé par rapport à celui des Portugais. « Merkel est à la tête du pays le plus puissant d’Europe et elle impose sa cure d’austérité », juge Chérèque, leader de la CFDT, en dénonçant le « dumping salarial » outre-Rhin. A l’instar des partis sociaux-démocrates européens, les représentants des syndicats réclament des initiatives pour relancer la croissance et l’emploi sur le continent.

- La France se fait remarquer avec ses menaces sur les traités

Derrière les mots, des batailles entre journaux se livrent. Le lundi, quand Les Echos annonce « Renégociation du traité : Hollande n’a pas le soutien des sociaux-démocrates européens », Libération titre : « Le PS en meneur européen des sociaux-démocrates ». Les Echos expliquent qu’ils ont affirmé ce week-end au cirque d’hiver leur accord pour la croissance mais « le soutien de ces partis frères est resté relativement convenu et le thème de la « renégociation » du traité européen sur la discipline budgétaire n’a pas fait l’objet d’un consensus, loin de là ». Devant le chef du SPD allemand, Sigmar Gabriel, le patron du Parti démocrate italien, Pier Luigi Bersani, et le président du Parti socialiste européen, le Bulgare Sergueï Stanichev, il a affirmé : « Ma détermination sera entière, contrairement à celui qui annonce d’emblée - vous le reconnaîtrez ! - qu’il quittera la table des négociations s’il n’est pas suivi, a assuré Hollande, taclant Nicolas Sarkozy et son discours de Villepinte. » Libération met aussi en lumière les autres présents. « Ce n’est pas juste ta priorité, François, c’est aussi la nôtre », a souligné Sergueï Stanichev.

La Croix livre un dossier complet en Une sur le sujet des traités : « La France inquiète ses partenaires ». Le journal dresse tout d’abord un constat : « Les candidats à la présidentielle affirment vouloir une autre Europe ». Il souligne que la quasi-totalité des candidats souhaitent renégocier les traités et introduire une certaine forme de protectionnisme. Certains partagent des points communs comme François Hollande et François Bayrou désireux de réaliser des emprunts européens.

Un véritable « folklore électoral » décrié à l’étranger. La France est accusée de vouloir faire « cavalier seul ». En bref, « Le débat politique français fait réagir l’Union européenne ». La Croix signe un article coécrit par plusieurs envoyés en Europe pour informer des critiques de l’étranger.

Schengen est un « principe sacro-saint en Allemagne », l’image des deux dirigeants français et allemand côte à côte sur la télévision française est bien loin. Le discours de Sarkozy a néanmoins fait des heureux, plus ou moins glorieux, de David Cameron à la Ligue du Nord. Peut-être un signal de rapprochement du premier ministre britannique dont la politique est aux antipodes du candidat socialiste français : l’impôt sur les hauts revenus vient de passer de 50 % à 45 % tandis que les prestations sociales ont diminuées. Côté Commission européenne, le discours sur Schengen a suscité de « l’agacement » plus que de « l’inquiétude » sachant que les propositions du Conseil concernant les accords de Schengen sont en cours de débat. De son côté, Le Monde obtient une longue interview du ministre polonais des affaires étrangères au détour de laquelle il affirme que « la Pologne n’acceptera pas de revenir sur l’acquis de Schengen ». Il poursuit : « Les pays sur lesquels, dans ce domaine, pèsent des coûts disproportionnés doivent être aidés … On peut communautariser la politique sur ce plan ».

Libération souligne avec humour que le président-candidat se serait attiré les foudres de la chancelière. « Angela amère après la goujaterie de Nicolas ». Elle aurait été « oubliée » pour un meeting du Président et « les propos du président français sur l’espace Schengen ont été peu appréciés à Berlin », presque un euphémisme.

Pour ce qui est de la proposition de François Hollande, le long dossier de La Croix explique que : « vu de Bruxelles, une renégociation du traité semble également impossible. L’adoption d’un protocole additionnel sur la croissance et l’emploi pourrait en revanche être d’autant plus facilement envisagés que les instruments proposés par François Hollande …ont déjà été discutés à Bruxelles avec l’aval de Berlin ».

Recommander cet article
Espace réactions (16)
Ajouter un commentaire
Julien
23 juin 2012
02:38
Tour d’une Europe sous pression

votre flux RSS à un problème d’affichage (et merci pour l’article)

Les ethylotest obligatoires en france : ce site - chu-ethylotest.fr

ds Réagir à ce commentaire
fabrice
4 juillet 2012
09:12
Tour d’une Europe sous pression

Bonsoir, en venant sur votre site, je voulais vous encourager pour la beauté et la clarté du site. Bienveillant.


sites paris en ligne


parier toure de france

ds Réagir à ce commentaire

9 avril 2013
08:32
WEnding
Tour d’une Europe sous pression

Over the last decade, Inflatables castles have become a popular children’s item around the world. These Holiday Inflatables have been featured at public places such as amusement parks, restaurants, carnivals and fairs to provide wholesome and quality entertainment to kids of all ages.

Claudia
27 juillet 2012
23:34
Tour d’une Europe sous pression

N’hésiter pas a partager cette page c’est juste genial


voiture occasion


Annonces auto

ds Réagir à ce commentaire
Noma
29 octobre 2012
20:40
Tour d’une Europe sous pression

<h1>Hors votre mutuelle en ligne !<h1> Ou sa mutuelle nationale territoriale dehors mutuelles de santé ? Faites les <a href='http://la-mutuelle-sante.net&#39 ; class='spip_out' rel='external'>mutuelle qui rembourse les implants</a> ou mutuelle yeux dents . Hors cette mutuelle 06 début comparateur assurance.

ds Réagir à ce commentaire
Loic
18 décembre 2012
08:23
Tour d’une Europe sous pression

Ok le flux RSS marche à nouveau.
Merci de l’avoir corrigé !


J’ai parlé de votre article sur mon site pour louer en Corse. Vous pouvez aller regarder.
Merci !

ds Réagir à ce commentaire
rugen
20 février 2013
09:12

11 mars 2013
10:21
cheap wigs
Tour d’une Europe sous pression

Thanks for your sharing, it’s a good post, keep going and support you. And maybe you intersted in hair extensions

ds Réagir à ce commentaire

10 avril 2013
14:52
jIMMY
Tour d’une Europe sous pression

tag heuer australia WAN2110 Review,In our continued effort to find thin and versatile sport watches we were quite happy to see that the recently refreshed breitling watches australia line up still had a 300m model that retained the classic good looks and modest sizing seen on Tag Heuer’s of the past. With much of the spotlight going to the flashy new 500m Aquaracer models breitling replica

ds Réagir à ce commentaire
cripelmagar1973
31 mai 2013
11:27
Tour d’une Europe sous pression

Arizona could be a primary examine partner for this. Oh, of course, and it ought to be built of wooden or a wooden solution as well.
continue

ds Réagir à ce commentaire
lycipasub1971
29 juin 2013
18:50
Tour d’une Europe sous pression

But how do you know that these applications are the best ? Also, not only customers but also corporations are going through the exact assault.
reklama internetowa Łódź

ds Réagir à ce commentaire

7 août 2013
04:01
hair extensions
Tour d’une Europe sous pression

Hair curly so elegant, will be protruding ears, and his face immediately narrowed, the effect of age a percentage. Thick neat bang to the head of the outline is round, all delicate facial feature.

ds Réagir à ce commentaire

9 septembre 2013
17:13
Tour d’une Europe sous pression

C’est cool comme vision des choses ....
extrait-casier-judiciaire.org
http://www.decoshop.fr

clustingmeti1979
23 août 2013
23:25
Tour d’une Europe sous pression

These epoch hit all forsake trouble world, acclimatize parades supplementary looker contests are around big surrounded by people. Unceasingly martial Polski Hosting

ds Réagir à ce commentaire
paimlerharphe1973
27 septembre 2013
16:26
Tour d’une Europe sous pression

Surety policies adapt outsider selection mark be required of companies.
Best Wishes,
Justyna

ds Réagir à ce commentaire
crazredipor1988
29 septembre 2013
15:31
Tour d’une Europe sous pression

Be useful to most qualified be beneficial to us accustom heedful division Cupones de descuentos Telepizza

ds Réagir à ce commentaire

Mots clefs de cet article




Derniers commentaires

"merci du partage coque iphone swarovski etui ipad coque iphone silicone"
mark sur Pic de campagne et crise en lame de (...)
23 octobre 2013, 08h21 257
"Je confirme la France est le Pays le plus jeune de l’Europe. Nos jeunes passent leur temps a (...)"
patrick sur "La France est le pays le plus (...)
22 octobre 2013, 15h07 337
"TF1 Reste toujours la meilleure chaîne, avec souvent des records d’audience défiant toute (...)"
Pierre sur Le thème du chômage en Europe marque (...)
22 octobre 2013, 14h30 165

La vigie sur facebook

Mots clefs du site

Vigie 2012 est un projet initié et piloté par le Groupe des Belles Feuilles
Financement :
Fondation Hippocrène
Réalisation : Euros / Agency
Vrai ou Faux ?
Qui en parle le plus ?
L’oeil de la vigie

A la TV
Dans les quotidiens

Contact
Qui sommes-nous ?
Concept